Prix de la ministre de l’Enseignement secondaire
Coup de cœur de la presse aux Rencontres Théâtre Jeune Public 2005

.:.

Un dimanche d'ennui... Tim et Yaoo, deux ados livrés à eux-mêmes, désœuvrés, soucieux d’épater le copain et toujours prêts à crâner tombent dans le piège attirant de la délinquance. Non qu’ils soient foncièrement mauvais. D’avantage inconscients, insouciants et désireux de déjouer les interdits pour vivre de nouvelles sensations. Jusqu’au jour où leur jeu stupide vire au drame. Une pierre, jetée du haut d’un pont provoque la mort d’un homme. Arrêt sur l’image. Remords. Prise de conscience d’un acte quasi innocent et de ses conséquences cruellement coupables.

questionner le monde de l'adolescence

La mise en scène de Stone s’appuie sur la dualité qui oppose et distingue le monde adolescent et le monde adulte.

La pièce soulève une interrogation. Qui sont les vrais coupables? Les deux ados eux-mêmes? Ou plutôt la société qui a permis qu’ils en arrivent là?

Pour marquer concrètement cette ambivalence innocents/coupables de tous les protagonistes de la pièce, deux comédiens les incarnent, soutenus par un narrateur musicien. Physiquement, adolescents et adultes sont donc confondus. Le jeu, les mouvements, les attitudes marquent les scissions.

Le monde de l’adolescence est davantage celui de l’émotion que celui de la raison, davantage celui du cri et du souffle que celui du mot. La pièce est ponctuée d’interventions chantées façon rock «garage», comme autant de contrepoints ou d’éclairages possibles à l’action. Les ados sont aussi amateurs de musique « dure » parce qu’elle synthétise bien un certain esprit de révolte.

Plus d'infos www.laguimbarde.be

.:.

Texte Tom Lycos et Stefo Nantsou | Traduction, adaptation et mise en scène Jean-Michel Van den Eeyden | Assistanat et chorégraphie Shaula Cambazzu | Interprétation Etienne Serck, Nicolas Mispeleare et Stéphane Pirard | Direction musicale Olivier Bilquin | Scénographie Sandrine Clark et Jean-Michel Van den Eeyden | Lumières Xavier Lauwers | Photos Serge Giotti. Production Théâtre de la Guimbarde | Aide Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles | Soutien Théâtre & Publics.