4 > 6 mai

Prochaines dates

  • 04.05.2022 | 19h00 | L'Ancre
  • 05.05.2022 | 20h30 | L’Ancre
  • 06.05.2022 | 20h30 | L'Ancre

Infos pratiques

4 > 6 mai

20h30 (19h mercredi)

L’Ancre

Dès 16 ans

Moment rencontre

jeudi 5 mai

Tarifs

Tarif unique : 7€

Acheter vos places

À travers un atelier d’écriture, Mochélan questionnera les jeunes sur leur vision de la ville de Charleroi, sur la vie et leurs envies… De quoi confronter le regard du jeune homme qui s’adressait à nous dans Nés Poumon Noir à celui de la jeunesse actuelle du Pays Noir ! Il s’appropriera ensuite cette matière pour y apporter sa sensibilité artistique et nous présenter une esquisse de ce nouveau projet en mai sur la scène de L’Ancre.

« Entre 2000 et 2020, la ville de Charleroi a évolué comme peu de villes européennes peuvent le prétendre. Au niveau de l’architecture et de la rénovation du centre-ville, bien sûr. Mais pas que. La mentalité change. Le défaitisme, le pessimisme et la morosité ont laissé la place à l’ambition, et la nouvelle génération peut s’y projeter, y rêver, y prendre une place. La révolution numérique et Internet jouent sans doute un rôle. Alors que ma génération devait fuir pour ne pas mourir. Aujourd’hui, la ville a déjà dépassé mes rêves les plus fous.

Je souhaite confronter le regard des jeunes de 20 ans, qui sont nés et ont toujours vécu à Charleroi, à mon propre regard d’adulte approchant la quarantaine, qui vit sa ville de l’extérieur.

Je fais partie de la génération qui, à 20 ans, tenait les murs. Avec mes potes, on se réunissait tous les jours, au coin de la rue, on y passait tout notre temps. Le premier arrivé attendait les autres, le groupe se formait peu à peu et on y restait jusqu’aux dernières heures de la nuit. On s’inventait des histoires.

J’ai la sensation que cela a un peu disparu. Les jeunes se réunissent sur les réseaux sociaux, squattent les murs virtuels. Je souhaite questionner ce changement de paradigme, sans jugement ni opinion réactionnaire, et voir comment influent leurs aspirations.  

À travers un atelier d’écriture, je souhaite les mettre en réflexion, les faire écrire et surtout les faire monter sur scène pour exprimer leur point de vue lors d’une slam session. Cette soirée filmée me servira de matériel pour entamer mon processus créatif, en confrontant leur écriture à la mienne. »

Mochélan